Réalisation d'un dualboot

Pourquoi réaliser un dualboot ?

Qu'est-ce qu'un boot ?

"Boot" est tiré de l'anglais qui signifie démarrage (il peut également être traduit par botte ou chaussure mais vous conviendrez du peu d'intérêt que j'aurais à traiter ces traduction ici). En informatique le boot est un processus de démarrage de l'ordinateur. Le BIOS détecte la présence de l'ensemble des pièces connectées à la carte mère et lance le système d'exploitation installé.

Par interpolation, le dualboot prends en compte deux systèmes d'exploitations, c'est alors à l'utilisateur de donner l'instruction au BIOS pour démarrer sur tel ou tel système d'exploitation.

A savoir qu'on peut parler de multi-boot également. On peut installer jusqu'à 4 systèmes d'exploitations (si la table de partition est en MBR) ou bien plus (si la table de partition est en GPT).

Quel est l'intérêt d'un dualboot ?

L'intérêt principal est le gain (de place et d'argent principalement).

En effet, avoir la possibilité d'avoir 2 systèmes d'exploitations sur un même ordinateur permet aux professionnels de pouvoir tester leurs applications sur différents systèmes, différentes versions de systèmes etc... pour pouvoir toucher le plus d'utilisateurs possible.

Le multi-boot est néanmoins de moins en moins utilisé, la démocratisation de la virtualisation se faisant. Pour en savoir plus : cliquez ici

Dual Boot Linux/Windows

Installation et partitionnement

Dans un premier temps il vous faudra créer une clé USB bootable avec une image iso d'un système linux. Ici j'ai utilisé Ubuntu version 16.04 Desktop. Mon Système d'origine est Windows7.

Insérez votre clé usb bootable et démarrer votre ordinateur. Aller dans le boot menu et choisissez votre clé USB. La suite s'opère comme une installation d'OS classique à l'exception près du partitionnement de votre disque dur. Suivez les instructions suivantes désormais.

Ici choisissez d'installer Linux à côté de Windows (attention si vous choisissez "effacer le disque dur et installer Ubuntu" cette action sera irrémédiable !).

Ici vous pouvez choisir la taille de votre nouvelle partition en faisant glisser le curseur vers la gauche pour l'agrandir, vers la droite pour la réduire (le curseur se trouve entre la partition nommée "Fichier" et celle nommée "Ubuntu").

Pour la suite, tout se passe de commentaire, il suffit de suivre les étapes, soit :

  • "Continuer"
  • "Continuer"
  • choisir son fuseau horaire
  • créer votre compte superutilisateur
  • laisser les paquets s'installer
  • redémarrer

Voilà vous êtes désormais sur le GRUB de Linux. Il est ce qu'est le chargeur de démarrage à Windows en quelques sorte.

Lors de votre première reconnexion à Windows, celui-ci vous dira qu'il a trouvé des problèmes d'intégrité sur certains disques. Laissez le faire les vérifications et redémarrez.

Dual Boot Windows/Windows via vhd

Installation via VHD

Qu'est-ce que VHD ?

VHD est l'acronyme pour Virtual Hard Disk. Textuellement il s'agit d'un disque dur virtuel. Il est très pratique de réaliser ceci notemment en cas de partitionnement MBR car la limite de 4 partitions est shuntée. En effet, une image .vhd se présente sous la forme d'un fichier "tout simple".

En modifiant le BCD (Cf en bas de page) on va pouvoir dire au gestionnaire de démarrage Windows : "Hey copain tu peux me proposer de booter sur le fichier que je t'ai posé là steup' ?". Et vu qu'on l'aura conditionné correctement il vous répondra "Oui pas de soucis".

A savoir qu'une installation de ce type ne fonctionnera que si votre système de base est Windows7 ou Windows Server 2008.

Prérequis

Modification du boot menu

Nous allons commencer par modifier les noms qui s'afficheront à l'affichage du boot menu. Pour cela lancer l'invite de commande en tant qu'administrateur (Demarrer > Rechercher > cmd > clic droit "Executer en temps qu'administrateur").

Entrez la commande bcdedit /enum puis appuyer sur la touche Entrée pour observer vos entrées actuelles.

La première entrée est celle du système courrant {current}

Nous allons sauvegarder notre BCD au cas où nous venions à "toucher à quelque chose qu'il ne fallait pas". Pour celà créez un dossier où vous le souhaitez sur votre ordinateur (personnellement je le met à la racine C: avec un nom équivoque "sauvegarde_bcd"). Ensuite dans l'invite de commande tapez bcdedit /export C:\nom_de_votre_dossier\saved_bcd (Attention ! Si la lettre de votre racine est différente de C, modifier le dans la ligne de commande précédente).

Si par la suite votre BCD venait à être défaillant, un simple import rétablira les paramètres initiaux bcdedit /import C:\nom_de_votre_dossier\saved_bcd

Dans le but de se montrer le plus transparant possible, nous allons renommer la description de notre première entrée (ici "Windows 10"). Pour cela taper la ligne de commande : bcdedit /set {current} description "votre description" Cette description est le choix qui vous sera proposer lors du boot de votre ordinateur, ne mettez donc pas "toto" ou "mon sytème", soyez précis. bcdedit doit vous dire que l'opération a réussi. Vous pouvez vérifier avec bcdedit /enum.

Munissez-vous désormais de votre clé bootable et insérée la dans un port usb de votre ordinateur.

Faites en sorte de booter dessus (réglez le BIOS).

Nous nous retrouvons donc sur l'installateur Windows.

Faites comme si vous souhaitiez installer normalement votre OS. Lorsque vous serez sur la page "Quel type d'installation voulez-vous effectuer ?" cliquez sur "Personnalisée (option avancée)"

Faites la combinaison de touche SHIFT + F10 (la touche shift est celle entre verrouillage majuscule et CTRL) pour afficher l'invite de commande. Puis saisissez diskpart et enfin list volume

Le volume principal doit s'afficher, il s'agit habituellement de la lettre C.

Ici la lettre D est le volume du système courant, c'est celle qui contient le plus d'espace de stockage (99Go).

Nous allons maintenant créer un disque virtuel sur le système courrant, généralement la lettre C, à la racine de notre volume principal (il aura une taille de 40Go et sera de type dynamique). Pour celà taper la ligne de commande suivante : creat vdisk file=D:\win7.vhd maximum=40000 type expandable

Faites attention à bien adapter la lettre de destination en fonction de votre système principal (chez moi D).

L'utilitaire diskpart doit vous avertir de la création du disque virtuel.

Il faut désormais selectionner puis attacher le disque virtuel au système. Pour cela taper les lignes de commandes suivantes :

select vdisk file=D:\win7.vhd

attach vdisk

Enfin vous pouvez quitter proprement l'invite de commande en tapant exit une première fois pour quitter l'utilitaire diskpart puis une seconde fois.

Actualisez la liste des disques disponibles

Un espace non alloué apparaît, sélectionnez le puis cliquez sur "Options de lecteurs (avancées)". Enfin cliquez sur "Nouveau".

Enfin mettez la taille au max et cliquez sur "Appliquer". L'installation peut enfin se faire normalement.

On se retrouve après l'installation terminée...

Au redémarrage nous avons un choix qui nous est proposé désormais :

Repartez sur votre premier système d'exploitation pour voir qu'est-ce qui s'est passé.

Gestion du BCD

Qu'est-ce que le BCD ?

Le BCD ou Boot Configuration Data est un magasin qui stocke les informations de démarrage Windows. Il est composé de deux éléments :

  • le Gestionnaire de démarrage de Windows
  • le/les chargeurs de démarrage de Windows (avec les paramètres de démarrages afférants au système).

En cas de dualboot Linux/Windows, le gestionnaire de démarrage affichera le boot manager de la version Linux installée.

Pour en savoir plus sur les paramètres du magasin je vous invite à vous rendre sur le site de Microsoft : ICI

Modification du BCD

Comme on l'a fait pour la préparation on va modifier la description du nouveau système d'exploitation.

  • Invite de commande en tant qu'administrateur.
  • bcdedit /enum (vous pouvez voir qu'il y a désormais 2 chargeurs de démarrage : {current} et {default}).
  • bcdedit /set {default} description "Win7_vhd"
  • bcdedit /displayorder {current} {default} (cette ligne de commande sert à modifier l'ordre de choix du système, ici on remet notre système initial en première position).
  • bcdedit /export C:\nom_de_votre_dossier\saved_bcd_vhd_win7
  • exit

Nous pouvons désormais redémarrer l'ordinateur et profiter du dualboot.

Quelques lignes de commandes de plus.

Si jamais vous veniez à devoir déplacer votre image .vhd (pour mieux vous organiser, par exemple en créant un dossier "image_vhd" à la racine de votre système pour y ranger vos différentes images). Vous devrez alors modifier, dans le chargeur de démarrage, le chemin d'accès à l'image. Pour ce faire vous devrez tapez :

bcdedit /set {default} device "vhd=[C:]\votre_dossier\votre_image.vhd"

Puis

bcdedit /set {default} osdevice "vhd=[C:]\votre_dossier\votre_image.vhd"

Enfin vous pourrez modifier le temps d'attente au niveau du choix du système (initialement à 30 secondes) avec : bcdedit /timeout "20" (si vous souhaitez restreindre le choix en 20 secondes).

Admettons que vous ayez commis une terrible erreur dans le BCD (comme modifier involontairement l'identificateur...). Le fait que nous ayons fait des sauvegardes de nos différents BCD (celui avec un seul chargeur puis celui avec notre vhd) va nous sortir du pétrin. Nous allons donc réinitialiser notre BCD en important notre sauvegarde :

bcdedit /import C:\nom_de_votre_dossier\saved_bcd_vhd_win7

Pour remettre votre bcd à l'état initial, faites l'import de votre sauvegarde initiale (d'où tout l'intérêt de bien nommer vos dossiers, fichiers etc...)